dimanche 20 avril 2014

J'ai tricoté des hiboux ! (pull Owls, par Kate Davies)

Je n'irais pas jusqu'à dire que j'ai appris à tricoter juste pour ce modèle : le pull Owls de Kate Davies... Non, juste que ça fait hyper longtemps que je l'avais repéré sur ravelry, bien avant de comprendre comment faire des torsades (et même des côtes) (et même des mailles endroit, ok). Je suis donc hyper fière de me l'être fait, un gros accomplissement pour moi ! 

C'est mon premier pull et il a même pas pris un an à être tricoté, comme je l'avais prévu ! Un gros mois maximum, mais seulement devant des films / pendant des soirées tricot+discussion - je ne me suis jamais assise pour faire que ça, sauf dans les gros changements, genre le début des manches ou les bouts avec plein de diminutions.  

En fait ça va assez vite en 6,5. Il fait même encore assez froid pour le porter maintenant ().
Comme je prévoyais qu'il allait me prendre toute la vie à peu près à tricoter, je me suis payée un vraie belle laine dans une toute jolie boutique de Limoilou, Softi. Elle s'appelle Fleece Artist, et j'ai tricoté en même temps le fil "Blue face leicester aran" (3 écheveaux) et "Blue face leicester 2/8" (1 écheval). 
C'est bien chaud, c'est tout doux, je veux vivre dedans - même avec ses petits défauts et ses petits trous-trous. Il a des petites côtes en bas aussi, mais mon amoureux a jugé que ça ne valait pas la peine de le photographier en entier, bon.
Si vous suivez un petit peu, vous comprenez que les torsades forment une frise de petits hiboux. Pour le moment, j'avais le goût de les garder "subtils", n'ayant pas trouvé les boutons parfaits pour figurer leurs yeux. Je les ajouterai sans doute à un moment donné, et ça me fera presque comme un nouveau pull :)
Maintenant, mon problème c'est que je ne serai plus jamais capable de regarder un film sans tricoter !

vendredi 4 avril 2014

La fonte des neiges (short Châtaigne, Deer&Doe)

Je suis un peu en retard sur les "tendances" des blogs couture sur le coup ! Pas que ça m'importe hein. Mais j'ai tout de suite bien aimé le short Châtaigne de Deer&Doe quand il est sorti cet automne. J'avais d'autres projets immédiats, et un short d'hiver, au Québec, bon, ça ne sert pas à grand chose est c'est moyen avec des bottes de neige. Du coup, me revoilà, la vengeance du short d'automne qui revient au printemps !

Vous avez vu ? Ca y est, c'est enfin le temps du redoux ! On est légèrement dans le positif (parfois). La neige fond, les érables coulent et je peux porter autre chose que mes bottes Sorel en ville = le bon temps pour le short d'hiver. J'avais déjà un autre short, du prêt-à-porter, mais j'aime bien le concept : pouvoir porter du (très) court mais avec les avantages et le confort d'un pantalon. (Le petit chum déteste ça lui, ha !)
J'ai réalisé la version taille basse à revers, dans un velours mauve assez épais (le même que pour cette robe). C'est un gros coupon trouvé chez Emmaüs qui m'a servi de toile - parce qu'en fait, je fantasme surtout sur la version à festons, dans un joli lainage noir, si j'ai le temps. Le tissu choisi est clairement trop épais pour que les finitions de l'empiècement soient bien nettes, donc pas de beau triangle mais plutôt un arrondi devant.



Patron : Short Châtaigne de Deer&Doe, version taille basse et revers
Taille : 34 - 1,5 cm aux jambes
Tissu : Velours côtelé aubergine Emmaüs
Modifications : Jambes amincies
Comme d'habitude chez Deer&Doe, toutes les pièces s'emboîtent bien et tout est bien expliqué - franchement, il ne faut pas avoir peur des détails de ce short, on est vraiment guidés pour faire de belles finitions

J'ai été un peu plus embêtée que d'habitude du côté de la taille cependant. J'ai coupé une taille 34, mais ma relative absence de fessier fait que c'était un peu étrange. Les jambes du short étant assez larges, mes jambes avaient l'air de deux battons sortant d'un truc bouffant. J'ai retaillé au moins 1,5 cm de chaque côté et à l'intérieur, mais ça baille encore un peu à l'arrière. La prochaine fois, je coupe tout dès le départ en gradant une taille en dessous. J'ai pris l'habitude de retailler les hauts de robes, mais je suis pas mal novice en matière de pantalons, donc ce n'est pas évident de trouver la juste taille !
Je l'aime bien mon short ! C'est un bon basique, malgré ses défauts. C'est vraiment le temps de le porter, ce que j'ai déjà fait beaucoup (vu dans le me-made, deux fois !) Par contre, je n'ai quand même pas osé enlever mon manteau, donc j'ai peu de photos à vous montrer... Mais je crois qu'il a été beaucoup vu, ma version n'a rien de fou (surtout au niveau des finitions un peu douteuses, hum).

mardi 1 avril 2014

Mars fait-main : le récapitulatif

Ouf, on est en avril, c'est déjà le temps de faire le bilan des tenues cousues maison portées pour le mois de mars ! 

Petit rappel : périodiquement, sur les forums de Thread&Needles, un petit groupe de personnes motivées se lance le défi de porter le plus possible de vêtements faits maison pendant un mois et de documenter le tout. Le but, c'est selon moi avant tout de valoriser nos créations. Ce qu'on coud est portable, intégrable dans une tenue complète et il est possible de sortir de chez soi sans avoir l'air déguisé ! C'est en plus le moment d'analyser un peu sa garde-robe et ses besoins, de vérifier ce qui est portable ou non (et pour moi, de me faire une banque de looks pour les jours sans inspiration - du genre je voudrais porter cette robe mais je ne sais pas avec quoi).

Ah, je me sens un peu drôle de montrer quinze selfies de miroir pas très naturels. C'est pour la cause hein !
Toutes les explications, dates et liens vers les articles sont associés aux photos publiées individuellement sur Flickr.

En mars, j'ai porté (seulement) 15 tenues contenant quelque chose de fait maison. En fait, plus que ça, parce que j'ai aussi traîné en t-shirt homemade + pantalon mou + cheveux sales l'un ou l'autre jour (travailler de chez soi !), mais je trouvais pas que ça valait une photo.

Je suis partie pleine de motivation, mes photos datent beaucoup plus du début du mois, puis elles se sont pas mal espacées... En fait je pensais que le mois de mars allait être une transition vers le printemps et que j'allais pouvoir mettre  plein de robes avec autre chose que deux couches de collants opaques doublés polaire + bottes de neige. Béh non, tu rêves fille, on est le 1er avril et il y a toujours une montagne de 2 m de neige dans ma cour (ce n'est PAS une exagération en plus). Une pensées spéciale pour les t-shirts Plantain sans lesquels je n'aurais pas pu arriver jusque là. Et les jours où je suis en chaussettes, c'est parce que mes bottes de neige sont trop dégueu pour rentrer dans l'appartement !

Bref, on refait ça en été ? 

Sinon, vous avez une tenue préférée ? Moi je penche pour la robe de l'avant-dernière photo (une Lekala pas encore bloguée), mais c'est parce que le dernier truc que je couds est souvent mon préféré :) 

vendredi 28 mars 2014

Acheter du tissu à Québec

Quand je suis de passage dans une autre ville que la mienne, un de mes plaisirs est de visiter l'un ou l'autre magasin de tissu. Je n'achète plus vraiment de vêtements, du coup j'aime me gâter avec un coupon un peu plus cher que d'habitude, qui me fera penser à mon passage dans ce lieu... Bon, rien de bien exotique non plus dans mes voyages, pas de soie chinoise ni de wax africain, je n'ai même pas ramené de Liberty de Londres (trop cher... puis je l'ai regretté !). 

Dans cette optique, trouver des guides faits par les locaux, c'est plutôt plaisant ! Du coup je vais vous parler de la ville où je réside depuis bientôt 3 ans, Québec. Je vous dis tout de suite : il n'y a pas vraiment de "tourisme textile" à faire à Québec, ha ! Pas de jolie petite boutique ni de tissus de designers pour nous... Pour la laine ça semble mieux, mais je ne suis pas vraiment assez connaisseuse pour en parler (Lili, elle, elle est spécialiste et elle est passée par Montréal, lisez ça !).

Je m'obstine et je vous présente quand même les endroits que je fréquente pour acheter mon matériel de couture. Pas de quoi faire un détour si vous êtes de passage, mais plutôt pour dépanner ou informer, si vous venez vous installer dans la Vieille Capitale.

On n'a pas beaucoup de beaux tissus mais on a de la neige en masse, merci.

Fabricville

325 rue Soumande - Site

Fabricville est une grosse chaine canadienne et Québec a droit à sa succursale, à Vanier. C'est un très grand magasin, dont une bonne partie est consacrée aux tissus d'habillement. Pour acheter des gros métrages, c'est sans doute la meilleure place, à cause de la carte de membre. La fameuse carte coûte annuellement 20$ mais donne vraiment de grosses réductions. Suffit d'y aller deux fois par an pour bien la rentabiliser. Les vendeurs la proposent et calculent tout ça avec toi. Une fois que tu as la carte, tu payes pratiquement jamais un tissu au plein prix, ça fait plaisir.

La partie arrière est pleine de réductions (parfois seulement 5$/m ou moins), mais il faut passer son temps à fouiller. Les belles couleurs et les jolis pois sont réservés surtout aux cotons de patchwork, hélas -  question jolis motifs dans des tissus corrects pour des vêtements, il faut avoir de la chance quand même, mais ça se trouve. Pour le jersey par contre, je trouve que c'est douteux : bien trop chers et pas très beaux.

Ma partie préférée et qui vaut vraiment le détour je trouve, ce sont les beaux rayons d'accessoires : il y a de tout ! Des papiers à patrons, 15 sortes d'entoilage, de la quincaillerie pour sacs, des zips de toutes les couleurs et tailles, un mur de boutons, des outils inimaginables pour recopier des patrons et couper du tissu, peinture textile, teinture, des rangements pour les bobines... Chouette à explorer pour les geeks de couture ! On trouve aussi les patrons pochettes des grandes marques (Vogue, Butterick, McCalls, Burda, Simplicity, New Look), c'est toujours bon à savoir.

Ca vient de là :
- les beaux tricots chauds utilisés pour mon pull de Noël à rennes et ce gilet bleu - dans mes vagues souvenirs, quelque chose comme 30$/m mais à 50%
- le tissu très léger de ma Belladone fleurie, dans les rouleaux réduits du fond, moins de 10$/m et d'excellente qualité
- cette chose super synthétique que j'ai utilisée pour ma robe Anouk - donné pratiquement, mais c'est pas génial comme qualité


Club Tissus

2158, rue Cyrille-Duquet - Site

C'est pas mal le même principe que Fabricville : une grande chaîne (québécoise cette fois), divisée en tissus d'habillement d'un côté et de l'autre ceux de décor, des prix forts réduits si on a la patience de fouiller dans les rouleaux du fond, une carte de membre intéressante. Je crois que c'est un peu plus petit que Fabricville, et il y a moins de choix dans les accessoires. Quelques beaux motifs... si on est chanceux. Je ne pense pas que ça vaille la peine d'avoir la carte de membre de chez Fabricville ET celle de chez Club Tissus la même année.

Je ne visite pas très souvent le Club Tissus pour une raison toute bête : c'est mal situé selon moi (si tu essaies de t'y rendre avec le transport en commun et tes pieds, ça impliquera une bonne petite marche le long de l'autoroute, bien pénible).

Ca vient de là :
- Ce tissu à chemise bleu marine dont j'ai oublié le prix


Tania Textiles

24, rue Saint-Joseph Ouest - Site

Tania Textiles ne paie pas de mine, le magasin est beaucoup plus petit que ses grands frères, mais il a pas mal d'avantages. D'abord, c'est le seul magasin de tissus au centre-ville, et j'apprécie BEAUCOUP de pouvoir acheter une fermeture éclair en allant à l'épicerie, vite fait tranquillou. 

Ensuite, c'est là qu'on trouve les plus beaux tissus avec élasticité, avec un choix de couleurs pas mal du tout et qui change souvent. Il y a des mélanges viscose (et je sais plus quoi) pour 8$/m, des jerseys à motifs (souvent douteux, mais parfois on peut trouver la perle). J'y ai même acheté un jersey de bambou super beau l'année dernière. On trouve un beau choix de mélanges lin et coton de couleurs unies que j'apprécie beaucoup (10 - 12$/m), toutes sortes de jeans, des cotonnades à carreaux, des lainages classiques pour vestes ou pantalons dans ces mêmes prix. J'achète aussi du polycoton pour faire des toiles ou des doublures, à 3$/m.

C'est sûr, le magasin est plutôt petit, c'est limité pour les zips, les boutons ou les biais. Les tissus à motifs sont plutôt d'un autre âge, mais vraiment, le reste vaut la peine. Ah, et il y a 15% avec la carte de la coop Zone (découvert ça il y a peu, ils ne s'en vantent pas beaucoup haha).

Ca vient de là :
- le mélange lin-viscose de ma robe Dolce Vita, super qualité, environ 12$/m si je me souviens bien
- le mélange lin de cette robe Belladone (mais il attrape toutes les poussières, ça m'énerve un peu), 11$/m
- le jersey imprimé de ma robe de Noël (me souviens plus, entre 10 et 15$)
- le mélange viscose-truc-trop-doux de ce t-shirt, à 8$/m



D'autres pistes


  • J'ai entendu parler de Dial Textiles (en bien et en mal !) mais je n'ai jamais testé moi-même. Un de ces jours... Mais je ne m'attends pas à la caverne d'Ali baba de toutes façons.
  • En ligne, les boutiques sont souvent basées aux Etats-Unis et nous font payer un beau plein prix pour le transport. Je viens de tester cependant Fabric Spot, basé en Ontario, qui a des prix très raisonnables, des tissus de designers et même du coton biologique ! C'est plutôt destiné au patchwork qu'à l'habillement par contre (mais une petite jupe en coton même un peu trop rigide, je trouve que ça passe bien^^)
  • Toujours en ligne, basé au Québec cette fois, il y a la boutique de fournitures AnnyMay Espace Créatif qui offre de belles choses, surtout de beaux boutons - mais je n'ai encore jamais testé.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...