jeudi 19 mars 2015

Le trousseau de la mini : trio de cache-couches

Je m'étais dit que ça ne valait pas trop la peine de coudre pour mon futur bébé : tsé, je risque de passer plus de temps à fabriquer un vêtement que bébé passera à le porter ! Puis je ne sais pas si ça ira, difficile de juger du fit d'un modèle avant la naissance. Passer plein de temps sur des choses potentiellement inutiles, alors qu'il est (sûrement, pas encore creusé) possible de trouver de belles choses en seconde-main...

Puis, on la voit venir assez bien la suite, non ? :)
Oui, j'ai attrapé le virus de la couture en mini-mini ces dernières semaines ! Je plaide totalement coupable ! Il faut dire que ça ne me tente pas en ce moment d'essayer de m'habiller la bedaine avec autre chose des leggings et des robes taille empire que je possède déjà, sans compter que je rentre toujours bien dans mes t-shirts. 

Deuxième argument : c'est super addictif ! J'arrête pas de trouver que ce que je fais est mignon, puis c'est assez vite fini donc vite gratifiant.

Argument massue : je peux utiliser les chutes encombrantes que je collectionne depuis plusieurs années (youpie, on va être assorties !) et les tissus fou-fous à imprimés, sur lesquels je craque mais que je n'assumerais pas toujours sur moi.

Finalement, j'abdique et j'assume - j'ai vraiment le goût de coudre pour mon bébé :) 
Première tentative donc, avec des bodys / cache-couches (voilà, je ne sais même pas comment ça s'appelle, ça commence bien). Le patron est issu du magazine Ottobre 4/2014, qui est une vraie mine de jolie choses ! C'est le modèle 1, "sausage dog", en taille 56. 
Le premier dans ce jersey à pois, super joli mais pas du tout coopératif sous le pied de biche. Aussi, j'ai thermocollé la bande du bas mais ce n'est manifestement pas assez pour qu'elle ne déforme pas le tissu lorsqu'on tente d'ouvrir les pressions.
Le deuxième dans cette merveille de douceur dans les chutes de mon t-shirt Plantain. Je porte vraiment souvent ce t-shirt d'ailleurs ! J'ai posé le biais de jersey à ma façon habituelle, les explications du magazine ne me convenant pas trop.
Grosse amélioration avec la couture d'une bande de coton solide non extensible à l'entrejambe. Aucun problème de déformation dû aux pressions cette fois.
Troisième version, fleurie cette fois, cousue quand j'ai appris que mon mini serait une minie. Mais je pense que je n'aurais pas trop eu de problème à faire porter des fleurs à un bébé garçon en fait :-p
C'est un tissu que j'ai acheté il y a assez longtemps, que j'aime beaucoup... mais je suis totalement bloquée pour savoir qu'en faire à ma taille.
Manches courtes dans ce jersey tout léger, pour mon bébé d'été. C'est la version la plus propre, avec du tissu non extensible à l'entrejambe et mon aiguille double qui a bien voulu être coopérative cette fois.
Est-ce que le tout ira bien sur bébé ? Vous le saurez au prochain épisode... Haha, en fait j'ai un peu hésité à montrer mes coutures "à plat" comme cela, c'est toujours plus intéressant de lire des avis avec les vêtements portés mais j'ai rien d'autre à bloguer.  

J'aimerais beaucoup pouvoir vous faire des retours sur ce qui a été ou pas dans quelques mois. Les petites choses toutes mignonnes tout juste sorties de l'atelier, c'est bien, mais des articles comme celui sur Bubblegones par exemple, où elle fait un retour sur les tricots portés et usés, c'est pas mal intéressant aussi ! On verra bien si je m'y tiens.
Voici donc le début du trousseau ! Fort probablement d'autres choses à venir... j'espère ne pas vous embêter et ne pas transformer ce blog couture en blog couture pour bébé, mais je ne promets rien. Non, c'est pas vrai, j'ai des tricots pour moi à photographier :)

mardi 10 mars 2015

Pour bébé A.

Pour le bébé de mes amis, en Belgique, un petit colis qui a pris son temps pour traverser l'océan.
Le gilet est adapté du magazine Ottobre enfants 4/2014. C'est au départ le modèle de t-shirt à capuche 3, "Wind Chime" - mais j'avais envie de faire un petit gilet dans ce tissu molletonné pas si extensible que ça. Je n'y connais pas (encore) grand chose en bébés, mais je me dis que si on peut éviter de passer des couches de vêtements par dessus la tête, ça doit faciliter l'habillage :)
N'étant pas certaines des goûts, j'ai fait plutôt sobre. La fantaisie est apportée par les trois petites pressions Kam. J'ai inauguré ainsi la pince achetée en décembre, et j'adore ! Vraiment fun à utiliser pour un rendu très propre. J'ai juste envie d'en mettre partout maintenant, ce qui semble une maladie courante après cet achat, faites attention.
Le lapinou est crocheté selon un patron gratuit trouvé sur Ravelry : Rattle bunny two legged de Lucia Lanukas. J'ai enfin fini ma Cascade superwash jaune et blanche, je vais pouvoir passer à d'autres couleurs dans mes projets, haha. 

Vu le temps que la paquet a pris pour arriver (ok, j'ai fait ma cheap, je me suis dit que par bateau ça irait très bien...), je ne suis pas certaine que le gilet aura une grande utilité ! Mais le lapin, lui, reste choupi, donc tout va bien.

samedi 28 février 2015

Lignes + pois (Cardi Jalie 3248)

Je voulais essayer les patrons de couture Jalie : s'il y a beaucoup de choses qui ne m'accrochent pas (je vais pas me coudre un maillot de gymnastique ou une tenue de patinage, bon), quelques patrons semblent être des pépites, surtout si vous cherchez à vous coudre des vêtements dans des tissus extensibles. 

Et ils sont conçus tout près de chez moi ! Je n'avais encore jamais cousu de marque québécoise - et j'avoue que ce côté-là me tentait bien aussi :)
Ce cardigan / gilet 3248 ressemble très fort à un gilet du commerce que je traîne depuis des années et qui est tout bouloché. Les poches astucieuses, la longueur - pour moi, c'est parfait sur mes robes.

J'ai acheté la version papier : une enveloppe très grand format, étonnant ! C'est agréable car pas compliqué à replier. Puis le papier est très épais... et il y a juste 3 pièces à décalquer, ce qui est plaisant. 
Mais attention, ça mange sa quantité de tissu quand même ! Je pensais avoir de quoi en stock pour le faire d'une seule couleur, mais évidemment, pas du tout du tout. Mon coupon de jersey noir faisait 95 cm x 138 cm (mais c'est quoi ces dimensions ?!), même pas de quoi découper tout sauf la doublure des poches.
J'ai donc mixé avec le seul autre tissu de mon stock disponible (quand il fait -20, on ne va pas acheter du tissu, on utilise ce qu'on a...). Finalement, c'est plus original que tout noir et j'aime mon gilet ! C'est sûr qu'il se marie moins bien avec toutes mes robes... mais c'est aussi sûr que je vais refaire ce patron.
Patron : Jalie 3248
Modifications : aucune
Tissu : jersey noir et viscose lignée achetés localement

Ah, oui, quelques petits détails de profil... Et la raison pour laquelle ça ne me tente pas trop de me faire des robes ajustées en ce moment, et sans doute jusqu'au mois de juillet au moins :) 

Reste à trouver le tissu idéal - et dans le bon métrage - pour le prochain !

---

Par rapport au patron, un petit topo des notes que j'ai prises pendant la couture : 

Les +
- L'éventail des tailles disponibles dans un seul patron est fou ! Depuis la taille 2 ans jusqu'à la taille 50
- Un beaaaau papier, bien épais !
- Les repères sont indiqués par de petits triangles interrompant le tracé du patron. J'ai trouvé ça très pratique, je suis du genre à louper les repères au décalquage puis à râler parce qu'il faut que je redéplie ma planche pour les retrouver lors de la couture.
- Le vêtement est pensé pour être cousu sans surjeteuse (et ça tombe bien, je n'en ai pas !) - les instructions sont adaptées à cette situation, tout se fait bien.

Les -
- Les instructions sont imprimées directement sur la planche de patron, ce qui n'est pas très pratique. Chez moi, la planche encombrante est pliée et rangée aussitôt le décalquage terminé.... Pour avoir les explications sous les yeux pendant la couture, il est cependant possible de les télécharger sur le site internet de Jalie.

mercredi 4 février 2015

Mission mitaines

Mon amoureux avait un peu froid aux mains, ainsi qu'une paire de moufles - mitaines* bien informe. 
C'était donc une mission excuse pour passer du temps au chaud sans bouger plus que le bout des aiguilles pendant les vacances de Noël ! Je n'avais jamais fait de mitaines, donc ça me tentait bien d'essayer. Le pouce me semblait un peu effrayant, mais finalement, y'a rien là :)

La laine est de la Cascade Superwash-quelque chose (ouais, j'ai perdu l'étiquette...) achetée chez Coeur de Mailles

A suivre tout de suite : ben trop de photos pour une seule paire de mitaines.
Le patron est celui des "Grammy's Mitt" de Tanis Lavallée sur Ravelry. Enfin, en théorie... Au final, j'ai monté un nombre de mailles différent au début, et pour le pouce aussi, puis j'ai fait les diminutions sur mesure pour que ça tombe bien. 

Finalement, j'aurai seulement utilisé le patron pour comprendre comment monter le pouce. C'est la technique du "afterthought thumb" : pas d'augmentations à gérer à cet endroit-là, juste à monter des mailles provisoires et à les reprendre après. 

J'y suis aussi allée pour les "jogless stripes" (je sais pas tricoter en français, c'est la faute de youtube !) qui permettent d'éviter les démarcations de changements de couleurs quand on tricote en rond. C'est pas bien bien compliqué, ça vaut la peine pour épargner mes petits yeux qui saignent à voir des démarcations !
Finalement, on double le tout avec une bonne couche de polaire - sinon le vent passe - et c'est fait !
(Sauf que moi j'ai toujours des mitaines moches pendant ce temps là !)
*(T'as vu, mon blog-blogue est international et parle à la fois en "européen" et en québécois, trop fort.)

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...