J’ai tricoté des hiboux ! (pull Owls, par Kate Davies)

Je n’irais pas jusqu’à dire que j’ai appris à tricoter juste pour ce modèle : le pull Owls de Kate Davies... Non, juste que ça fait hyper longtemps que je l’avais repéré sur ravelry, bien avant de comprendre comment faire des torsades (et même des côtes) (et même des mailles endroit, ok). Je suis donc hyper fière de me l’être fait, un gros accomplissement pour moi !

C’est mon premier pull et il a même pas pris un an à être tricoté, comme je l’avais prévu ! Un gros mois maximum, mais seulement devant des films / pendant des soirées tricot+discussion – je ne me suis jamais assise pour faire que ça, sauf dans les gros changements, genre le début des manches ou les bouts avec plein de diminutions.
En fait ça va assez vite en 6,5. Il fait même encore assez froid pour le porter maintenant ().
Comme je prévoyais qu’il allait me prendre toute la vie à peu près à tricoter, je me suis payée un vraie belle laine dans une toute jolie boutique de Limoilou, Softi. Elle s’appelle Fleece Artist, et j’ai tricoté en même temps le fil « Blue face leicester aran » (3 écheveaux) et « Blue face leicester 2/8 » (1 écheval).
C’est bien chaud, c’est tout doux, je veux vivre dedans – même avec ses petits défauts et ses petits trous-trous. Il a des petites côtes en bas aussi, mais mon amoureux a jugé que ça ne valait pas la peine de le photographier en entier, bon.
Si vous suivez un petit peu, vous comprenez que les torsades forment une frise de petits hiboux. Pour le moment, j’avais le goût de les garder « subtils », n’ayant pas trouvé les boutons parfaits pour figurer leurs yeux. Je les ajouterai sans doute à un moment donné, et ça me fera presque comme un nouveau pull 🙂

Maintenant, mon problème c’est que je ne serai plus jamais capable de regarder un film sans tricoter !